• Email: info@finquesniu.com
  • Téléphone: (+34) 972 16 72 38

Conseils pour traiter une nouvelle œuvre et inscrire la maison au registre foncier

PublicadaDiciembre 5, 2022
  • Share

Qu'est-ce qu'une nouvelle déclaration de construction?

C'est la manifestation en acte public du propriétaire ou de tous les copropriétaires d'une ferme dans laquelle le fait d'avoir entamé ou conclu de nouvelles actions, la construction de bâtiments, des améliorations ou, autres, de nouveaux travaux similaires. Cet acte peut être inscrit au Registre foncier et ainsi aboutir à l'accord entre le registre et la réalité juridique extra-légale. Dans le cas des bâtiments, le nombre d'étages sera enregistré; la surface de la parcelle occupée; le total des mètres carrés construits et, si le projet approuvé est spécifié, le nombre d'éléments pouvant être utilisés indépendamment.

Modalités de déclaration de nouvelle construction

Cela peut se faire de deux manières selon la phase de construction:

La nouvelle construction est terminée: lorsque la construction est terminée.

Nouvelle construction en construction: La déclaration de nouvelle construction en construction est généralement faite lorsque le propriétaire a besoin d'un financement bancaire pour construire et fait une hypothèque sur le bâtiment en construction.

À la fin des travaux, le propriétaire doit déclarer qu'il a été conclu au moyen d'un acte notarié appelé fin des travaux.

La déclaration de nouvelle construction est-elle obligatoire?

S'il s'agit d'un constructeur ou développeur, c'est-à-dire d'un entrepreneur, la déclaration de nouveaux travaux est obligatoire. Si c'est un particulier qui construit sur son terrain pour son usage personnel, il doit faire la déclaration de nouveaux travaux pour contracter les fournitures et obligatoirement s'il veut vendre, louer ou demander un prêt hypothécaire à une banque.

Comment le notaire intervient-il? Contrôle de légalité

Dans la déclaration des nouveaux travaux, le notaire contrôle la légalité qui a été faite avec toutes les licences, autorisations et exigences requises par la loi, qui sont résumées ci-dessous:

 

1.- Exigence de la licence du conseil municipal autorisant la construction sur la base d'un projet soumis par le propriétaire et écrit par un architecte ou un autre professionnel compétent. Concernant les travaux anciens, il ne sera nécessaire de prouver l'âge du bâtiment qu'aux fins d'avoir prescrit l'éventuelle infraction urbaine (4 ans en général, mais pour les bâtiments ultérieurs le 6 mai 2000, il faut s'attendre à une assurance de 10 ans sur 10 ans) par l'une des 4 façons que la loi cite:

 

Certification de l'hôtel de ville.

Certification par un technicien compétent.

Acte notarié descriptif de la ferme.

Certification cadastrale descriptive et graphique de la ferme.

2.- Exigence du technicien compétent: Il faut distinguer:

 

Si le bâtiment est en construction: le technicien doit prouver que la description des nouveaux travaux inclus dans l'acte public est conforme au projet pour lequel la licence a été obtenue.

Si le bâtiment est terminé: le technicien doit prouver que les travaux sont terminés et conformes au projet pour lequel le permis de construction municipal a été obtenu.

Coordonnées géographiques de référence: Dans tous les cas, il faut tenir compte du fait que pour enregistrer tout bâtiment achevé, neuf ou ancien, dont la déclaration documentaire et la demande d'enregistrement sont présentées au Registre foncier, il sera nécessaire d'identifier la portion de terrain occupé par ses coordonnées géographiques de référence.

 

3.- Exigence d'assurance décennale: La loi exige la souscription d'une assurance dommages et cautionnement pour garantir l'indemnisation des dommages matériels causés par des défauts ou défauts du bâtiment pendant 1, 3 et 10 ans, bien qu'aujourd'hui seule une assurance soit exigée 10 ans en raison de défauts ou défauts qui ont leur origine ou affectent la fondation, les supports, les poutres, les dalles, les murs porteurs ou d'autres éléments de structure, et qui compromettent directement la résistance mécanique et la stabilité du bâtiment. Les deux autres assurances (annuelle et triennale) ne sont pas encore entrées en vigueur. Comme caractéristiques de cette assurance décennale, nous pouvons souligner:

 

Dans les actes de nouvelle construction en construction, le caractère obligatoire de l'enregistrement de l'achèvement des travaux doit être enregistré, auquel cas l'exigence de ces garanties doit se poursuivre.

Ils ne sont requis que pour les bâtiments dont la destination principale est le logement.

L'automoteur individuel, qu'il soit personne physique ou morale, est exempté de l'assurance décennale pour la construction d'une maison unifamiliale pour son propre usage (qu'il s'agisse d'un premier ou d'un deuxième logement, et même s'il ne s'agit que d'une résidence temporaire). Dans le cas de la transmission "inter-habitation" avant l'âge de 10 ans, le véhicule automobile, sauf dérogation de l'acquéreur et après accréditation pour avoir utilisé le bien, sera obligé de contracter la garantie décennale pour le temps restant à remplir le 10 années

4.- Exigence du livret de construction: le livret de construction doit être livré aux utilisateurs finaux du bâtiment et, sauf

Rechercher une propriété